Qu’est ce que l’aikido?

Cognard Hanshi en train de pratiquer l'aikido kobayashi avec Ange Kyoshi lors de la Nuit des Arts Martiaux à Paris

L’aikido Kobayashi à Montbrison.

L’aikido est un art martial japonais traditionnel et non violent fondé par Ô sensei Ueshiba Morihei (1883-1969).

Pratiqué sans compétition, son enseignement se base sur des principes d’équilibre des énergies et de respect du partenaire. Il s’adresse aux hommes ainsi qu’aux femmes, sans limite d’âges, ni préparation spéciale.

Le pratiquant étudie des principes de base propres aux arts martiaux : déplacements, esquives, saisies, distances. Il aborde progressivement le travail à mains nues (taijustu d’aiki) techniques d’immobilisations, de projections et également le travail des armes (aikijo et aikiken) dans le cadre du dojo.

Me Kobayashi

Kobayashi Soshu et Cognard Hanshi

Kobayashi Soshu est né le 14 février 1929 et décédé le 28 août 1998 au Japon. Disciple direct de Morihei Ueshiba, fondateur de la discipline, il vint en Europe pour la première fois en 1964 et rendit visite aux maîtres japonais qui y enseignaient au nom de l’aikikai de Tokyo. Il ne revint ensuite qu’en 1971, et à partir de cette année-là, chaque année jusqu’à sa mort.

Adolescent, Kobayashi Soshu pratique le kendo, le judo et le karaté. En 1946, son instructeur de karaté lui fournit une lettre de recommandation pour aller étudier l’aikido auprès de son fondateur.

Il fut un des élèves proches de Morihei Ueshiba, l’accompagnant à la fois dans son enseignement et dans la vie quotidienne

L’enseignement de maître Kobayashi met l’accent sur les principes de meguri, (principe spiralé de prise de contact) et de ki-no-musubi (relation de centre à centre, lien des énergies).

Son aikido est complet. En effet, il ne dissocia jamais aikitaijutsu, aikiken, aikijo et aikishintaiso.

Me Cognard Hanshi

Cognard Hanshi pratiquant l'aikiken

André Cognard commence le judo, le karaté et l’aïkido à l’âge de 12 ans. En 1975 il obtient son diplôme d’État de professeur de judo, aïkido, karaté et disciplines associées, option aïkido. Il pratique également le Kendo. Encore adolescent, il enseigne l’aïkido à un groupe d’adultes dans les dojo qu’il créés dans son département, à Feurs, à Balbigny, ainsi qu’à Boen. Il rencontre Masamichi Noro et Nobuyoshi Tamura, élèves directs de Morihei Ueshiba. Finalement, c’est en 1973, à l’âge de 19 ans, qu’il rencontre Hirokazu Kobayashi, également élève direct de Maître Ueshiba. Le jour même, il “décide de se consacrer à l’aïkido, complètement”. André Cognard suit l’enseignement de Hirokazu Kobayashi jusqu’à la mort de celui-ci, en 1998.

André Cognard s’imprègne de la culture japonaise : il en apprend, au cours de ses voyages, la langue, les usages. Dix années de pratiques auprès de Hirokazu Kobayashi lui permettent de devenir son élève, dix autres font de lui son disciple et encore cinq, son successeur.